Quel est le coût de l’intérim ?

Quel est le coût de l’intérim ?

Les raisons qui poussent une entreprise à faire appel à une agence d’intérim sont nombreuses. Cela peut être un pic d’activité, une absence imprévue ou un départ précipité. Cependant, même s’il s’agit de la solution idéale pour faire face à un manque de personnel, il est également source d’une multitude de questions.

Comprendre le fonctionnement d’une agence d’intérim

Une entreprise qui fait face à un besoin urgent de main-d’œuvre peut solliciter l’aide d’une agence d’intérim ou une agence de travail temporaire. Cependant, son besoin doit répondre au cadre légal de ce type de travail. En d’autres termes, il doit résulter d’un remplacement, d’un travail temporaire, d’une situation particulière ou une hausse soudaine d’activité.

Il s’agit d’un contrat de mise à disposition conclu entre l’entreprise utilisatrice et l’agence d’intérim. Le contrat renferme toutes les données relatives aux besoins de l’entreprise tels que le profil, les compétences et le montant du salaire. Il fait office de fiche de poste pour trouver le candidat idéal.

L’ETT n’est pas seulement un intermédiaire entre l’entreprise et le futur employé. Elle est responsable de son embauche. En effet, l’entreprise utilisatrice n’est pas l’employeur d’un salarié intérimaire. Elle se déleste alors de toutes les démarches et coûts inhérents au recrutement. Le rôle de l’entreprise utilisatrice consiste à payer le coût de l’intérim fixé par l’agence. 

Le tarif d’un intérimaire pour une entreprise

Le confort de l’entreprise utilisatrice a un coût qui se répercute sur le salaire de l’intérimaire. En général, pour calculer le coût de l’intérim, on multiplie le salaire brut, la durée de la mission et le coefficient. Le coefficient est variable, cependant, il est beaucoup plus bas s’il s’agit d’une agence d’intérim dématérialisée.

En revanche, le montant du salaire d’un intérimaire respecte les règlements du Code de travail. Il est fixé par l’entreprise utilisatrice. Cependant, elle ne doit pas être au-dessous du SMIC. Il ne doit pas non plus être inférieur au salaire d’un employé disposant d’une qualification équivalente.

Le salarié intérimaire bénéficie tout comme un collaborateur en CDD ou en CDI, des mêmes primes. Il reçoit également son congé payé équivalent à 10 % du salaire brut. La durée de mission d’un intérimaire ne peut dépasser 18 mois renouvellement compris.

Et la rémunération de l’agence d’intérim ?

Un salarié intérimaire reçoit une indemnité de fin de mission en plus de son salaire. Ce montant correspond à 10 % de son salaire brut. C’est cette somme qu’on appelle coefficient intérim ou coefficient de facturation. La base de rémunération de l’ETT dépend d’elle.

Il est bon de préciser que le coefficient intérim est variable selon les compétences du salarié et la rareté de son profil. Un salaire élevé est synonyme de coefficient plus élevé.

Le nombre d’intérim ne cesse d’augmenter au fil des ans. Faire appel à une agence d’intérim est soutenue par les DRH et les managers. Cependant, certains reprochent l’utilisation abusive de cette option. Certains déplorent cependant le coût de l’intérim qui est jugé trop élevé et difficile à faire baisser.

Arthur

Bonjour à tous, je m’appelle Arthur, suite à mes études, j'ai décidé de devenir rédacteur web. J'ai donc créé mon blog pour vous faire partager mes passions. J’aime écrire sur les nouveautés d'internet, les bos plans, les applications que je teste, les gadgets qui peuvent nous faire gagner du temps au quotidien (c'est mon coté geek). Je fais en sorte que vous puissiez trouver des contenus intéressant donc n'hésitez pas a me dire si vous voulez que je parle d'un sujet en particulier. J’espère vous faire passer un moment agréable sur librarylicense.org !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *